Objectifs d’apprentissage du Cours préalable des résidents

Vendredi 21 janvier 2022

Pneumopathie interstitielle associée à une maladie du tissu conjonctif (PI-MTC) : Où en sommes-nous en janvier 2022?

Shane Shapera

Sera examiné, à cette séance, le concept de pneumonie interstitielle à caractéristiques auto-immunes (connu sous l’acronyme anglais IPAF). Prenant appui également sur la pneumopathie interstitielle associée à la sclérodermie (PI-ScS), et ce, comme l’archétype, nous examinerons les preuves de l’efficacité des immunomodulateurs et des antifibrotiques dans le traitement de la pneumopathie interstitielle associée à une maladie du tissu conjonctif (PI-MTC).

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de faire ceci :

  1. Développer une approche envers les patients atteints d’IPAF
  2. Déterminer les thérapies à base d’immunomodulateurs et évaluer de manière critique les données sur le traitement de la PI-ScS comme archétype du traitement de la PI-MTC au sens large
  3. Examiner le rôle que joue une thérapie antifibrotique dans la MTC au phénotype fibrotique progressif

Immunologie 101

Troy Torgerson

Cette séance abordera les 4 principaux compartiments du système immunitaire, les maladies humaines qui touchent chaque compartiment et les thérapies qui agissent principalement sur chaque compartiment.

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de faire ceci :

  1. Décrire les 4 principaux compartiments du système immunitaire et ce que fait chacun
  2. Nommer un déficit immunitaire propre à chaque compartiment du système immunitaire et expliquer comment il se manifeste
  3. Citer une thérapeutique agissant sur chaque compartiment majeur du système immunitaire

Lupus érythémateux disséminé

Jinoos Yazdany

Partant d’une vue d’ensemble du LED, dont l’épidémiologie, les manifestations et le diagnostic, cette séance en profitera pour aborder, quoique brièvement, les traitements possibles de la maladie.

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de faire ceci :

  1. Décrire l’approche du diagnostic du LED
  2. Reconnaître les manifestations du LED
  3. Évaluer les poussées de la maladie et comprendre les traitements initiaux des poussées

Lupus cutané

Joanie Pinard

Cette session portera sur la détection et la prise en charge précoce du lupus cutané.

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de faire ceci :

  1. Distinguer les différentes manifestations cutanées du lupus
  2. Prescrire les traitements de première intention du lupus cutané
  3. Choisir à quel stade adresser en dermatologie la prise en charge cutanée avancée

Mercredi 2 février 2022

Maladie oculaire inflammatoire

Eric Fortin

Cette séance, qui s’adresse aux rhumatologues, s’attache à faire le point sur l’approche clinique des maladies inflammatoires oculaires, en particulier l’uvéite.

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de faire ceci :

  1. Reconnaître l’éventail des maladies inflammatoires oculaires qui peuvent survenir, leur symptomatologie et le diagnostic différentiel
  2. Préciser la raison d’être du traitement, les objectifs généraux de ce dernier et les options thérapeutiques disponibles
  3. Cerner les difficultés particulières liées à la prise en charge des maladies inflammatoires oculaires et mieux appréhender la coopération nécessaire avec les ophtalmologistes pour résoudre ces difficultés

Inhibiteurs des points de contrôle

Alexandra Saltman

Centrée sur les principes immunologiques de base, notamment leur application clinique au diagnostic et à la prise en charge des patients atteints de problèmes immuno-oncologiques, cette séance examinera ces problèmes, à savoir les effets rhumatismaux indésirables d’origine immunitaire secondaires aux immunothérapies anticancéreuses, en particulier aux thérapies par inhibiteurs de points de contrôle. Étant orientée vers la pratique clinique, cette séance visera à consolider les fondements de l’exposé sur les sciences fondamentales de l’immunologie présenté au cours de la première moitié du précours pour résidents.

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de faire ceci :

  1. Définir les inhibiteurs des points de contrôle immunitaires, y compris leur mécanisme d’action et leur utilisation dans l’immunothérapie anticancéreuse
  2. Décrire les types d’effets rhumatismaux indésirables d’origine immunitaire observés chez les patients atteints de cancers avancés et traités par des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires
  3. Déterminer la prise en charge des patients éprouvant des effets rhumatismaux indésirables d’origine immunitaire, y compris un bilan des recherches actuelles dans ce domaine

Quand le plus tôt n’est pas le mieux : Sur la corde raide de la maladie et des dommages induits par le traitement du lupus érythémateux disséminé débutant dans l’enfance

Deborah Levy et Amanda Steiman

Les patients atteints en bas âge de lupus érythémateux disséminé (LED) encourent, par rapport aux patients atteints à l’âge adulte, des risques et des dommages disproportionnés, liés à la maladie et au traitement, du fait que la maladie est souvent sévère et nécessite un traitement intensif à un âge précoce. Cette séance sera consacrée à l’impact en aval du LED débutant dans l’enfance et à sa prise en charge.

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de faire ceci :

  1. Reconnaître les principaux organes atteints et comprendre les risques et les effets bénéfiques des thérapies actuelles
  2. Cerner les facteurs de risque potentiels d’effets indésirables chez les enfants, les adolescents et les adultes atteints de LED
  3. Explorer les étapes vers l’autonomisation et l’autogestion de vos patients atteints de LED

Panel sur la planification de carrière : réponses à vos questions

Mohammed Bardi, Tommy Gerschman, Beth Hazel, Dax Rumsey, Stephanie Tom

Au cours de cette séance, un panel composé d’intervenants issus de divers milieux de la rhumatologie apportera des éclairages précieux en réponse aux questions que se posent les stagiaires, les sujets abordés pouvant aller du démarrage à la gestion du cabinet, en passant par les finances et l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de faire ceci :

  1. Discuter des questions pratiques liées à la mise en place d’un cabinet
  2. Envisager des possibilités de formation médicale continue à la suite des études
  3. Comparer et opposer la rhumatologie en milieu communautaire et universitaire
Mises à jour sur l’Assemblée scientifique annuelle : abonnez-vous au courriel de diffusion!