Objectifs d’apprentissage du Cours de révision

Le vendredi 19 février 2021

Prise en charge de la maladie de Behçet Haner Direskeneli

Au cours de cette séance sur la maladie de Behçet, nous aborderons, l’éventail de ses diverses manifestations, l’approche diagnostique au moyen de nouveaux outils et les aspects thérapeutiques de sa prise en charge.  

À la fin de cette séance, les participants pourront :

  1. Comprendre l’évaluation des diverses manifestations de la maladie de Behçet
  2. Comprendre l’utilisation de l’imagerie et des biomarqueurs pour le diagnostic et l’évaluation de l’activité de la maladie
  3. Faire le point sur les approches thérapeutiques actuelles pour la prise en charge de la maladie de Behçet 

Rôles CanMEDS

  1. Expert médical
  2. Érudit
  3. Professionnel
Spondylarthrite – Dirk Elewaut

L’intestin joue un important rôle dans les spondylarthrites, et l’exemple classique est l’arthrite associée aux MII. Par contre, même chez les patients qui n’ont pas de symptômes gastro-intestinaux, l’intestin semble jouer un important rôle. Ainsi, près de la moitié de ces patients manifestent une inflammation intestinale microscopique et cela s’accompagne de profonds changements du système immunitaire des muqueuses. À cet effet, plusieurs études mentionnent la présence d’une importante dysbiose intestinale qui semblé liée à l’activité de la maladie. Étant donné que certains traitements actuels semblent dotés d’efficacités contraires sur les symptômes intestinaux vs articulaires alors que d’autres semblent d’une efficacité équivalente sur ces manifestations différentes, il devient impérieux de clarifier l’immunobiologie de l’inflammation muqueuse pour mieux comprendre la spondylarthrite.

À la fin de cette séance, les participants pourront :

  1. Comprendre le rôle de l’inflammation intestinale dans la SpA
  2. Intégrer le phénotypage intestinal et articulaire dans les décisions thérapeutiques
  3. Corréler l’immunobiologie intestinale et les réponses aux traitements

Rôles CanMEDS

  1. Expert médical
  2. Leader
  3. Professionnel
Le point sur le traitement de la polyarthrite rhumatoïde – Louis Bessette

Cette séance permettra de passer en revue les nouvelles données scientifiques sur les stratégies et nouvelles options thérapeutiques et de discuter des données sur les stratégies axées sur la réduction des doses et l’arrêt des traitements.

À la fin de cette séance, les participants pourront :

  1. Faire le point sur les récentes données relatives aux stratégies et nouvelles options thérapeutiques pour la prise en charge de la PR
  2. Évaluer l’efficacité de différentes stratégies visant à réduire ou cesser les traitements
  3. Décrire les forces et les faiblesses des données actuelles publiées

Rôles CanMEDS

  1. Expert médical
  2. Communicateur
  3. Promoteur de la santé
  4. Érudit
Stratégies thérapeutiques pour l’arthrite idiopathique juvénile – Joost Swart

On fera le point sur le statut actuel des approches thérapeutiques croissantes, décroissantes, en fonction des objectifs et des biomarqueurs pour l’AJI. On démontrera l’impact des définitions sur les paramètres mesurés (p. ex., maladie inactive, évaluation par échelle visuelle analogique ou évaluation médicale globale). Il faut aussi tenir compte du risque d’effets secondaires et de comorbidités (p. ex., uvéite) lors du choix de traitement pour l’AJI.

À la fin de cette séance, les participants pourront :

  1. Évaluer le statut actuel des approches thérapeutiques croissantes, décroissantes, en fonction des objectifs et des biomarqueurs 
  2. Comprendre l’impact des définitions sur les paramètres mesurés (p. ex., maladie inactive, évaluation par échelle visuelle analogique ou évaluation médicale globale).
  3. Décrire le risque de comorbidités (p. ex., uvéite) dans le contexte de l’AJI

Rôles CanMEDS 

  1. Expert médical
  2. Communicateur
Le point sur le lupus érythémateux disséminé – Stephanie Keeling

Cette séance passera en revue les pratiques optimales pour le diagnostic, l’évaluation et la prise en charge du lupus avec une approche basée sur le  « phénotype ». Les stratégies thérapeutiques selon les différents tableaux du lupus seront abordées. Les nouveaux et prochains traitements pour le lupus seront aussi présentés.

À la fin de cette séance, les participants pourront :

  1. Comprendre les pratiques optimales actuelles pour l’évaluation et la prise en charge des patients atteints de lupus
  2. Discuter des stratégies thérapeutiques selon les différents phénotypes de lupus
  3. Faire le point sur les nouveaux et prochains traitements pour le lupus 

Rôles CanMEDS

  1. Expert médical
  2. Leader
  3. Érudit
Maladies inflammatoires : Plus qu’une fièvre – Dilan Dissanayake

La séance permettra de faire le point sur les génotypes, phénotypes et les approches thérapeutiques ciblées propres à diverses maladies inflammatoires.

À la fin de cette séance, les participants pourront :

  1. Faire la distinction entre les maladies inflammatoires courantes selon le tableau clinique
  2. Décrire les facteurs génétiques et moléculaires des maladies inflammatoires
  3. Appliquer une compréhension de la pathologie des maladies inflammatoires à des approches thérapeutiques ciblées

Rôles CanMEDS

  1. Expert médical
  2. Collaborateur
  3. Érudit
Ostéoporose cortico-induite – Heather McDonald-Blumer

Les rhumatologues sont particulièrement bien placés pour créer et pour améliorer le risque d’ostéoporose cortico-induite chez leurs patients. Cette séance abordera la littérature pertinente et fournira aux cliniciens une approche pratique pour dépister, prévenir et traiter l’ostéoporose cortico-induite.

À la fin de cette séance, les participants pourront :

  1. Revoir les lignes directrices appropriées 
  2. Discuter des nuances dans la prescription des agents pharmacologiques 
  3. Intégrer les pratiques optimales dans des scénarios cliniques

Rôles CanMEDS 

  1. Expert médical
  2. Communicateur
  3. Promoteur de la santé
  4. Érudit